Apnée

Le monde du silence, mon deuxième monde !

Plus qu’une passion, devenue un rythme de vie et faisant partie intégrante de mon quotidien, je pratique l’apnée.

La plus simple de mes activités parce que l’on peut pratiquer en permanence tant la diversité de ce sport nous permet de trouver sous diverses formes des moments de plaisir.

La plus compliquée aussi parce que justement quand on parvient à un certain niveau, le temps et l’argent peuvent être des freins importants à prendre en considération.

Mon objectif ici sera de donner des exemples des différentes possibilités d’approcher cette discipline et comment évoluer avec ses propres capacités et une organisation la plus simple possible, il suffit pour cela et pour chacun de lire certains des articles retraçant mes entrainements ou des expériences vécues.

Je me présente à la façon d’une de mes idoles, Maître MULINS !

David MESMACQUE « ABYSSE » – Tall and skinny. 187cm, 79kg, VC=06.8l no packing, 08.9l with packing. Impulsion au repos : 54 bpm.

 PR STA : 8« 35′ (10/2014) 7″34′ (08/2012) 7″22′ (10/2011) 6″48′ (juin 2010)

Je donnerai des explications particulières et mon ressenti sur l’aspect physique et mental de ma personne, n’impliquant que ce que j’ai pu observer depuis près de 40 ans sur ce que je connais le mieux dans cette pratique « moi-même ».

Dans l’apnée comme dans tout autre sport, le mental a un effet immédiat sur le résultat. La maîtrise psychologique optimise la préparation physique avant une compétition et facilite la récupération.

Comment la préparation mentale me permet-elle de renforcer mon état de confiance, de gérer le stress d’une épreuve, de me stimuler psychologiquement et physiquement avant l’effort, de positiver et par-dessus tout de renforcer la connaissance de mon corps et de mon état, pour ne citer que les principaux.

Cette préparation s’adapte irrémédiablement à tous ceux qui visent l’optimisation de leur potentiel, qu’il soit intellectuel, sportif ou encore même affectif (nous aborderons les différents sujets un à un).

Dans un premier temps, en apnée, préparation mentale est souvent associée à « Yoga », chacun se souvient des positions d’attente de notre précurseur à tous, Jacques Mayol, qui démarrait chacune de ses expériences par une séance de yoga et d’exercices respiratoires associés.

Pour ma part, je n’ai conservé que quelques positions de Yoga qui m’intéressent plus particulièrement pour différents aspects : confort, beauté de la position (c’est bon aussi de projeter des images positives de son « état »), facilité de pratique respiratoire etc.

Mais la dominante de ma concentration et de ma force d’entrainement est plus axée à la pratique du Qi-Gong.

Voici une citation de MENGZI (372-289 avt J-C) qui m’accompagne depuis de nombreuses années : « L’homme doit sans cesse veiller à lui-même, pour ne pas perdre la bonté innée. Grâce au contrôle de sa respiration, il doit inspirer et expirer le souffle de l’univers »

Image de prévisualisation YouTube
  • La respiration

Il est primordial à mon avis de maîtriser totalement sa respiration, bien savoir respirer est déjà bien mais loin d’être suffisant si on veut pousser les limites un peu plus loin, ce qui est le plus fréquemment observé chez les apnéistes, quel que soit leur niveau !

Chacun de nous possède un potentiel respiratoire plus ou moins bien exploité mais exploitable !

Nous n’utilisons au quotidien qu’un faible pourcentage de notre capacité respiratoire, j’ai moi-même attendu d’être très à l’aise en tout point avant d’essayer d’intégrer d’autres méthodes de respiration et en particulier la technique dite de « la carpe » que je détaillerai un peu plus tard »

J’ai par ailleurs fréquenté un club de bonne renommée dont certains membres s’exerçaient pratiquement à chaque apnée à cette technique mais sans que je n’éprouve le besoin de l’intégrer personnellement !

Et puis le déclenchement s’est fait par ce que je pensais être un accident de parcours mais c’est tout simplement que mon corps me le permettait à ce moment précis et mon esprit était dégagé de toute anxiété face à l’inconnu. J’ai beaucoup plus rapidement que je ne l’imaginai intégré totalement cette nouvelle technique pour réaliser les temps et les distances désirés de certaines disciplines mais avant tout, cette technique me permet de travailler l’élasticité de ma cage thoracique, ce qui n’est pas négligeable pour la pratique de certaines activités.

Je pense que le fait d’avoir fait abstraction de cette possibilité pendant ma présence assidue au club, m’a permis de m’entrainer en deçà de mes possibilités et au moment où je me suis « lâché », l’écart avec mes résultats de référence fut observable.

La progression générale dans cette discipline est en général plutôt lente mais comme le précisait Umberto Pellizarri (que je salue au passage :-) ) à l’occasion d’un stage très instructif « Apnea academy », il faut savoir se fixer des buts à atteindre et le mien était bel et bien de 7mn30 en statique en 2011.

Pour que mon historique soit complet, je dois vous préciser que je n’avais jamais chronométré mes performances avant 2009, je me contentais de prendre plaisir à faire mes longueurs en piscine, de descendre avec aisance en mer et de « jouer » à rester le plus longtemps possible « caché » dans l’eau pour surprendre mon entourage…

En août 2009, c’est dans la piscine chauffée à 29° de mon ami Fabian, que je réalisais 5″05, mon jeune entraineur et ami Stéphane heureux de mes performances nouvelles m’encouragea à poursuivre dans cette voie et l’inscription au club en fut la suite logique.

Quelques précisions s’imposent :

Ma préparation respiratoire complète passe grossièrement par 3 phases :

- La respiration abdominale – La respiration thoracique – L’association des deux + la « carpe » maintenant occasionnellement…

Bien souvent les articles traitant de la respiration sont, soit orientés un peu trop médical, soit trop techniques, soit trop « dictionnaires »…

Je vais plutôt vous donner mon ressenti par rapport à mon expérience et les différents partages faits avec les gens que j’ai rencontrés à l’occasion de mes déplacements et activités.

La respiration dite « abdominale » ou encore « Bouddha » est une respiration utilisée dans de nombreux cas et de nombreuses disciplines pour éliminer le stress, dans ce type d’exercice respiratoire, le diaphragme agit comme un piston. Faites le test, prenez une bonne inspiration en essayant de ne pas envoyer d’air dans le haut des poumons, vous allez sentir ce fameux diaphragme agir, peut-être qu’avant, vous ne vous en rendiez pas compte du tout, ce temps est révolu…

Pour les plus aguerris, sachez que le travail sur le diaphragme permet de passer bien des limites, nous y reviendrons.

Quand je travaille de cette manière, je répète plusieurs fois l’exercice afin de prendre conscience des sensations obtenues. Dans un autre contexte, il me permet de répéter un rituel avant la pratique d’une apnée statique ou dynamique ou encore de faire une descente particulière.

C’est un des exercices respiratoires qui aide à mieux respirer, il favorise la détente et beaucoup de techniques de relaxation commencent par des respirations de ce type.

La respiration dite « Thoracique » ou encore « Tarzan » est une respiration de positionnement, elle permet de se gonfler avant une action comme pousser un cri par exemple, cette fois vous réalisez une inspiration profonde mais vous laissez le ventre rentré (pour ceux qui peuvent ! ;-) )

C’est dans certains cas précis que j’utilise l’association de ces deux respirations. Ensuite je les complète ou non par une inspiration forcée en fonction de ma forme et de mon humeur et aussi bien sûr de mes objectifs (nouveaux je vous le rappelle).

Une autre précision s’impose, lorsque vous participez à des compétitions, les temps de préparation sont fixés d’une certaine manière, il est bon de s’habituer à ces temps de référence si tant est que vous participiez à ces compétitions bien sur.

Pour ma part, ne le sachant toujours pas car ce n’était pas ma priorité jusqu’alors, je me base sur un exercice de mental de 15mn et des exercices respiratoires de 15mn également, ensuite je fais deux apnées statiques d’échauffement et je réalise mon temps « officiel ». Voilà, vous savez tout de mon organisation !

Quel que soit l'endroit !

Face à la mer en pleine méditation avant de plonger de nouveau en eau très froide !

Revenons à ma modeste présentation :

Une règle absolue est de ne jamais forcer, jamais essayer de se dépasser sans s’y être préparé auparavant ! Bon nombre d’apnéistes ont subit des traumatismes divers ou ont vécu des incidents plus ou moins graves parce qu’ils ne s’étaient pas « préparés » à cette éventualité et pensaient que le corps suivrait toujours ! Et bien sachez que c’est loin d’être le cas, sinon les champions n’en seraient pas et tout le monde parviendrait au même résultat sans préparation…

  • La visualisation ou imagerie mentale

Cette technique est impérative à toute pratique, chaque fois que vous voulez réaliser une action ou un exploit, essayez de vous le représenter mentalement et lorsque vous y serez parvenu, il y a de fortes chances que vous réussissiez à obtenir le résultat escompté.

Toujours par rapport à mon expérience, en tant que pilote moto, je me représentais les passages en courbe, je voyais mon inclinaison par rapport au vent latéral, j’imaginai ma réaction en cas de freinage brutal devant moi ou suite à une chute etc. Ensuite en snowboard, mon premier 360° fut répété des dizaines de fois mentalement et il s’imposa sans embuche le jour venu ! D’ailleurs plusieurs fois ensuite après une longue période sans pratiquer, je pensais le réaliser toujours aussi facilement sans me le répéter et c’était la chute assurée !

En apnée, et particulièrement en poids constant, non seulement je me répète mes actions, je les « révise » mais également je pense à l’intérêt de ma descente, le plaisir que j’éprouve, l’objectif que je souhaite atteindre etc.

En dynamique, je repense aux corrections de mes différents entraineurs mais aussi je visualise les films présentant mes défauts et mes points forts afin de ne garder que le positif etc.

Enfin en statique, je visualise la totalité du temps de mes entrainements et je prévois une suite agréable si je me sens bien et surtout si je garde pleine conscience de mon état de bien-être !

Jamais je ne lutte si la sensation de combat ne m’apporte pas satisfaction, en revanche si je suis bien, la privation n’est en aucun cas une souffrance.

L’objectif de cette révision mentale est tout d’abord de se détendre, puis de se concentrer sur des images, des lieux ou des événements qui occuperont tout votre esprit soit librement, soit pour un temps donné.

La visualisation doit être la plus riche possible en détails et vous pouvez même intégrer les gestes techniques répétés au cours de vos entraînements pour qu’ils soient parfaits. J’y travaille désormais pendant des séances d’apnée à sec, que je réalise par rapport à mes objectifs à atteindre d’abandon de soi plus que par rapport à des résultats à atteindre en terme de chrono !

J’accueille d’ailleurs parfois des compétiteurs chez moi dans la forêt et nous travaillons sur ces points essentiels, tous sont repartis satisfaits et plus performants !!!

Rester lucide est essentiel pour la fin de votre temps à réaliser, en effet, les risques pendant une apnée sont de provoquer une Samba ou pire une syncope. Si vous restez conscient de votre état et que votre préparation a été faite sans triche avec vous-même (conscient ou inconscient) vous devriez éviter ce genre de situation désagréable voire dangereuse.

Durant les entraînements, votre corps emmagasine un grand nombre d’informations, internes liées à vos sens: l’odorat, le goût, la vue, le toucher, l’ouïe et externes liées à votre environnement proche ce qui induit des sensations physiques et psychiques. C’est à vous de savoir les replacer dans le temps de votre visualisation sans vous mentir.

Question posée sur les risques de pratique de certains exercices comme le Hatha-yoga Resituons le Hatha-yoga, en Occident, c’est une pratique d’exercices purement physiques, contrairement à ses origines visant la libération spirituelle.

Toujours en Occident, la grande majorité des séances de yoga s’articule autour d’un certain nombre de postures organisées selon les niveaux des participants et l’objectif de la séance. La respiration est travaillée de manière différente en fonction des écoles et de leurs origines. On termine souvent une séance par un moment de relaxation.Dans tous les cas, un bon professeur vous enseignera le respect de votre corps. Les postures peuvent être statiques ou dynamiques et nécessitent toujours un ordre respiratoire particulier même pour les exercices les plus simples.

Comme dans le Qi-Gong, il faut une certaine expérience pour prendre une posture dans une détente « structurée », avec une respiration régulière et respecter l’alignement vertébral (coordonné en dynamique) avec les alignements des autres parties du corps.

Les postures ont différents impacts :

•            Les étirements, qui favorisent l’assouplissement musculaire et soulage les douleurs issues des tensions.

•            Les massages des organes internes, par compression et décompression successives (travaillés en apnée pour la préparation aux descentes profondes)

•            La concentration et une certaine connaissance de soi, pour pouvoir contracter les muscles nécessaires à l’architecture de la posture ou au contraire détendre ceux qui s’y opposent.

Voilà, brièvement, rien de dangereux si tant est que l’on respecte tous les aspects d’une approche vers un monde inconnu quel qu’il soit et que l’on privilégie la qualité de l’encadrement à la découverte autonome quand on veut explorer son corps un peu plus loin que le quotidien ne nous le permet…

  • La respiration associée appelée “Pranayama”

Elle est également connue des apnéistes car apparaît souvent dans les lectures des ouvrages liés à cette discipline.

Dans le Hatha-yoga, quatre phases de base sont explorées : l’inspiration, la rétention poumons pleins, l’expiration et la rétention poumons vides. Dans les niveaux avancés de pratiques, qui encore une fois se découvrent avec des personnes expérimentées qui sauront vous encadrer, d’autres phases peuvent être explorées.

Je n’irai pas détailler ces différents exercices, mais je rappellerai simplement les aspects que j’évoque dans cette présentation et uniquement ceux liés ou associés à la préparation de l’apnée :

•            Travail de l’une ou plusieurs de ces quatre phases,

•            Éventuellement la vitesse et le rythme d’exécution (idem pour le Qi-Gong)

•            Respiration en alternant la narine gauche et droite ou les deux narines ensemble

•            Certains exercices de Qi-Gong intègrent une production ou une absence de son, nous y reviendrons plus tard… Principes et règles à observer quand on commence !

Les divers mouvements et positions nécessitent une exécution douce et souple, un apprentissage progressif afin de soumettre son corps à des tensions ou contraintes toujours maitrisées.

Il faut rester vigilant et à l’écoute de son corps, la recherche est dans la précision, le recueil et la maîtrise sur du long terme, en aucun cas vous ne devez outrepasser vos capacités physiques.

La pratique doit se faire en harmonie avec soi, avec la nature et son entourage. On cherche à éliminer les tensions du quotidien, pas à en provoquer…

Dans la pratique, nul besoin de prouesses corporelles, les positions sont à acquérir en fonction de vos goûts et de vos exigences.

Dans son aspect purement physique, le Haṭha-Yoga ne diffère que peu d’un entraînement physique ou sportif.

Conclusion sur le Hatha-yoga (et pour moi principalement le Qi-Gong) :

En respectant ces principes qui sont les miens, vous apprendrez au fil des mois, à mieux respirer, vous concentrer, améliorer vos amplitudes de mouvements, associer vos exercices à votre objectif à atteindre (là encore je reviens surtout vers les apnéïstes).

Ne copiez jamais sur les résultats visibles de votre voisin mais essayez d’obtenir votre propre satisfaction dans ce qui sera « votre pratique ».

Enfin, petite précision liée à l’apnée, dans le travail expiratoire que vous devez privilégier, vous favoriserez un meilleur fonctionnement du diaphragme. Cet approfondissement du souffle vous aidera également à diminuer le flux des pensées.

La concentration nécessaire et impérative vous permettra de régler votre vitesse, l’adresse et la coordination. Du point de vue du yoga (comme dans le Qi-Gong), persévérer dans la stabilité posturale, favorise la concentration et à la longue, la stabilité psychologique et la maîtrise nécessaire à l’approche et la pratique dynamique.

Pratiquez régulièrement et dans une ambiance tranquille et sans compétition. Vous serez fin prêts lorsque le moment sera venu pour d’autres aspects (résultats sportifs attendus, plongée profonde, contrainte physique occasionnelle etc.)

Je vous propose sur ce blog quelques exemples d’entrainements quotidiens et les résultats s’y afférant…

Petit exercice de style avec Vince :-)

Après des exercices similaires avec mon binôme féminin à New-York, c’est au tour de Vince de se prêter au jeu improbable de se laisser trainer dans une apnée calme et paisible !

Mon avatar : « Explications »

Vous êtes plusieurs à m’avoir demandé des détails alors je trouve intéressant d’en faire un petit résumé ici :-)

Marbella Août 2012, profondeur 35m

Accroché à l’ancre, j’attendais face à la lumière du soleil, détendu et calme, sous l’emprise de la masse, c’est un super souvenir, les conditions étaient exceptionnelles mais c’était aussi le partage avec un binôme merveilleux avec qui j’ai déjà réalisé des centaines de descentes fabuleuses et des centaines d’heures d’entrainement de tous genres et en tous lieux.

Quand la mer est calme comme c’était le cas, l’ancre nous servait de repère de profondeur, parvenir à cette ancre et s’y accrocher en profitant de l’instant était pour moi la plus belle récompense.

Le soleil perce à peine la mer à cette profondeur et nous sommes sous l’emprise du silence, la pression à 35m se ressent peu et je profitais le plus possible de ce moment magique :-)

Amusez-vous bien et à bientôt,

David Mesmacque

This post is also available in : Anglais, Allemand, Espagnol

62 réflexions au sujet de « Apnée »

  1. Toujours aussi passionnant le gars !
    L’apnée me paraissait autant complexe inabordable pour quelqu’un qui comme moi ne « touchait » pas au milieu ! Tu m’as prouvé que je me trompais sur tous les points et je t’en remercie David.
    Apnée, conditions physiques générales et surtout Qi-Gong par excellence, associer le tout pour n’en faire qu’un reste à mon avis du jamais vu et c’est un tord, tu es dans le vrai en traitant avec autant d’humilité chacune de tes compétences.
    J’ai parcouru ton blog avec attention et je rejoins à l’unanimité les commentaires de tous ceux qui disent que tu es incroyablement modeste dans cette approche multi activités, ton parcours est invraisemblable et je suis heureux aujourd’hui d’y puiser autant de richesse ;-)
    Merci pour le partage et surtout pour ce que tu m’apportes au quotidien, à bientôt

    • Merci pour tes interventions Jérôme, j’apprécie tout autant le contact et je partage ce bon ressenti avec toi, mes amitiés à ta moitié et à bientôt de vous revoir tous les deux.

      Portez-vous bien et mettez en pratique chaque fois que possible vos acquis précédents…

      Amicalement, David

  2. C’est juste passionnant David, j’ai hâte de vous rencontrer désormais !!! Merci pour cette belle AM de détente en votre compagnie ;-)
    Marlène

    • Bonjour Marlène, c’est une grande satisfaction quand je fais des « heureux » :-)
      Vous égayez la mienne aujourd’hui… Merci

      • J’ai essayé un de vos exercice avant-hier, c’est vraiment génial et reposant, ma séance de préparation a duré de ce fait 20mn de plus mais j’ai augmenté ma distance de base de 20m dès la première fois, je suis trop contente !!!
        On se voit bientôt, j’ai hâte ;-)
        Encore merci de tout cœur David, ce WE j’y retourne deux fois histoire de confirmer mes nouvelles performances !

  3. Bonjour,

    J’aime beaucoup votre approche de l’apnée et je suis particulièrement sensible a votre parcours martial, étant moi-même pratiquant de Kung-Fu Shaolin et de Tai JI Quan Chen.
    J’ai du mettre de coté l’aspect technique de ces pratiques pour me consacrer à la pratique de l’apnée depuis un an environ. J’aimerai compléter mes séances de piscine au club par de la course nature et aimerai savoir quel est votre point de vue sur cette discipline et si vous aviez des conseils à me donner pour que ce complément d’entrainement soit réellement bénéfique à ma pratique de l’apnée.
    merci pour votre site !
    David

    • Bonjour David, je suis désolé de n’avoir pas pu répondre avant (privé d’adsl) :-)

      Il est regrettable à mon avis de mettre totalement de côté le bénéfice de ce que peut apporter la pratique de certains exercices d’arts martiaux.
      Je vais le démontrer prochainement avec la diffusion de quelques exercices d’arts martiaux sur lesquels j’enchainerai des exercices d’apnée dynamique…

      Pour répondre à la question concernant la course nature, je ne peux qu’approuver, moi-même fervent pratiquant en complément du reste de cette activité.
      – Elle répond en premier lieu à un besoin de dépense toujours présent en moi et nécessaire à mon avis à compléter cette forme dynamique impérative pour la pratique de l’apnée.
      – Elle permet aussi de faire le vide d’une manière plus « physique » que la méditation ou une quelconque séance de Qi-Gong (que je pratique quotidiennement)
      – Elle permet de muscler notre muscle cardiaque et de prévenir de problème de santé (cf avis médicaux divers…)
      – Il faut par ailleurs acquérir une bonne méthode de course, position du corps, bonne attaque sur le sol et se questionner pour évaluer en permanence les bonnes distances par rapport au bon rythme !

      Je précise que cette façon de me dépenser me permet de maintenir depuis des années un poids identique et de me sentir toujours aussi « jeune » !!!
      Si par malheur, un trouble temporaire m’empêche de courir, je me rabats sur le vélo elliptique moins traumatisant pour mes pauvres articulations parfois vieillissantes ;-)

      Voila, David, merci pour ta visite et tes commentaires, n’hésite-pas à échanger prochainement et nous tenir informé de tes progressions, tu peux aussi éventuellement nous rejoindre un jour prochain pour une session découverte…

      David

  4. Absolument magnifique, mes débuts sans respirer dans l’eau en sont restés à ce stade de « début » !

    J’adore ton approche de cette discipline, avec une grande simplicité malgré l’excellence de tes résultats, c’est réellement appréciable.

    J’ai horreur de la manière dont les compétiteurs se battent entre eux pour toujours rester le même groupe avec les mêmes résultats au fil des années qui passent (sauf quelques rares exceptions !)

    Tu mériterais de faire une compétition ou deux histoire de leur montrer un peu comment on peut rester humble…

    J’ai regardé ton film, je viens de faire le test poumons vides sans bouger et j’ai tenu 26s, j’ai cru que j’allais exploser :-) Comment peut-on parvenir à ce résultat ? Combien t’a-t-il fallut de temps pour préparer ce kata et le faire avec ce temps incroyable ?

    Félicitation, je suis bluffé !

    • Merci Nicolas, c’est vraiment gentil, j’ai déjà répondu concernant les compétitions, j’en ferai peut-être le jour où je serai accompagné de mon binôme :-)
      Je n’ai pas envie de partager mon temps comme tu le dis si bien juste pour aller chercher un résultat.

      Concernant ton temps poumons vides, c’est déjà pas si mal de tenir 26s hahaha

      Il m’a fallut un an de préparation et d’entrainement intensif avec une progression régulière poumons vides, d’abord en Statique, puis en Dynamique pour ensuite avoir envie de faire cette démonstration sur le ton de la détente :-)

      Apparemment ça plait bien et j’en suis ravi…

  5. Quelle énergie et quelle passionnante aventure, je trouve ça cool que tu partages ces instants de pur bonheur avec tous! Bien plus constructif que de regarder toutes ces stupidités sur les chaines télévisées et bien plus distrayant pour nous aussi… Merci David

  6. Precisely what I was searching for, thanks for putting up. « Every failure is a step to success… » by William Whewell.

    • Nice citation, William Whewell was not so bad, 200 years before, I share several ideas from him (philosophic and mathematical) :-)

  7. Do you mind if I quote a couple of your posts as long as I provide credit and sources back to your blog? My blog is in the very same niche as yours and my visitors would genuinely benefit from a lot of the information you provide here. Please let me know if this ok with you. Regards!

  8. Bonjour David et bravo pour ton magnifique blog, quel plaisir de s’y plonger, j’espère que d’autres articles arriveront bientôt. Pour rejoindre une question posée dans un autre article, quel est l’impact réel de ce Qi-Gong et la notion de sixième sens sur l’apnée ? Je pense que tu fais allusion au « Shi » présent en chacun de nous mais ne faisant pas partie des meurs occidentales ?
    Continue, tu es génial !

    • 2 ans et demi plus tard, très chère Rose, tu es venue, tu as constaté et tu es partie bien loin de nous !
      C’est un grand vide pour moi et un heureux souvenir de moments uniques partagés avec un « shi » à toute épreuve !
      J’ai continué de développer ce sixième sens comme je te l’avais promis, j’ai encore écrit aussi et je ne m’arrête pas… J’espère que tu profites d’où tu es et que tu as ressenti cette énergie que je t’avais envoyée.
      Mes pensées ce soir vont vers toi…
      David

  9. Bonsoir David,
    Je vois, sans grande surprise je dois t’avouer, que je n’étais pas la seule la semaine dernière à bénéficier de tes conseils en apnée.
    Quelle drôle d’expérience que de repartir à zéro dans un domaine que l’on côtoie depuis si longtemps.
    Je dois t’avouer que je ne suis pas redescendue de mon nuage…sous l’eau! J’ai très bien dormi cette nuit-là!!!
    Je te remercie pour ce moment partagé. La richesse de l’existence tient en ces rencontres inattendues mais finalement naturelles. Ta gentillesse et ta façon de voir les choses m’ont touchée. En espérant te revoir sous l’eau.
    Stéphanie

    • Bonsoir Stéphanie, en effet, dès qu’il m’est possible de le faire, j’aime partager avec les gens avec qui j’ai un bon feeling.
      Je ressens parfois des sentiments particuliers, ce soir là j’ai vu une belle et bonne nageuse qui avait le courage de s’essayer seule à une pratique pas si évidente malgré tout.
      Tu méritais amplement mon intervention et mon « cours », j’ai été récompensé par ta rapidité à assimiler cette initiation et surtout par le constat de tes mouvements si bien optimisés en aussi peu de temps.
      Je dors toujours très bien mais encore mieux après ces rencontres imprévisibles !
      Je te remercie à mon tour pour ce partage, je parle souvent de cette richesse que tu évoques, quant à ma gentillesse, je te retourne le compliment.
      Je n’ai pas de doute sur le fait de nous revoir sous l’eau prochainement.

  10. Bravo pour ton site, très agréable à parcourir !
    Tu as arrêté de mettre les détails de tes entrainements, c’est normal ?
    Theressa

    • Merci Theressa, je continue de m’entrainer chaque jour où je suis présent à Cloyes, quand je suis en déplacement, j’entretiens ma condition physique en courant, nageant et en pratiquant mes arts-Martiaux :-)
      Je vais d’ailleurs intégrer les commentaires liés à l’entrainement « Apnée » dans un article uniquement réservé à ça et visible directement par les visiteurs (techniques d’échauffements, exercices en eau, statique, préparation aux sorties en mer etc.)
      à bientôt peut-être dans le bassin ?

  11. Merci à mon ami Fabio Briones pour sa visite, il a fait 1200km de son Madrid natal pour venir à ma rencontre et partager avec moi, entrainements STA, DYN, DNF, mettre en pratique mes tables et conclure avec ses plus vifs encouragements :-) Ce soir, c’est par un 105m de fin de table que nous avons conclu ce beau séjour, prochain RDV en eau profonde dès que possible :-)
    Et merci à sa petite sirène de 9ans qui nous a ébahit par son aisance dans l’eau !!! De son côté aussi la relève est assurée ;-)

  12. Encore une fois, félicitation pour la qualité de vos performances
    Vous avez souligné un point qui me semble essentiel : le plaisir.
    En effet une apnée statique est un merveilleux rendez-vous avec soi-même.
    La sensation de plaisir doit toujours rester présente et je crois que c’est un facteur essentiel de progression :-)

  13. Ce soir un bel entrainement CO₂, basé sur 60m. Puis 45m + 15″ STA + 45M à l’identique d’hier :-)
    400m de brasse pour m’essayer à une nouvelle pratique enseignée aujourd’hui, mais sans amélioration de mes performances pour le moment ! Je reviendrai sur cette pratique bientôt s’il s’avère qu’elle paye un jour ;-)

  14. Gros travail de concentration jeudi et samedi avec des tables CO₂ jusqu’à 100m avec des temps de récupération de 1’30″

  15. Bonsoir David et un grand bravo pour ton site, j’ai vraiment apprécié tout son contenu, même la partie qui à priori ne devait pas m’intéresser :-) J’adore ton style d’écriture !
    Comment puis-je télécharger ton logiciel pour faire un diagramme de Gantt ? Merci

  16. Peux-tu me donner des détails concernant le choix du plomb de cou ? Où puis-je en commander ? Merci

    • Bonsoir Tomi, le plomb de cou est fait pour te permettre de t’équilibrer pendant tes déplacements en DYN. Le poids peut varier en fonction de ta combinaison, de l’air inspiré, de la profondeur du bassin ect.

      Il m’est donc difficile de te donner d’autres précisions. En revanche, je peux te dire que je me suis « accommodé » au mien qui fait 2kg et je joue ensuite sur les poids de ma ceinture.

      Avec le temps et l’expérience, tu verras que la vitesse peut jouer aussi sur ton choix de poids, en effet plus tu vas vite moins tu es soumis à la poussée d’Archimède, en revanche quand tu travailles sur des distances parcourues sur un rythme très lent comme moi en ce moment (100m en 3’30″) j’augmente mes poids de ceinture de 1kg pour être sûr de ne pas « forcer » inutilement pour me maintenir à l’horizontal.

      Tu trouveras sur les moteurs de recherche plusieurs site qui expliquent comment le fabriquer toi-même… Personnellement, je ne fais pas comme eux, mes besoins ne semblent pas être les mêmes :-)

  17. L’apnée à l’air d’avoir un côté magique, qui peut devenir une véritable drogue pour ses pratiquants. En effet, je m’aperçois qu’une fois sous l’eau, de nombreux plongeurs ou plongeuses se sentent libres, délivrés du poids de leur corps, de leurs pensées, de leurs soucis et des bruits extérieurs qui empêchent souvent de se laisser aller simplement.

    Ils se laissent flotter dans l’eau en faisant le vide afin d’être plus à l’écoute de leur corps et de la délicieuse sensation de bien être qui les entourent.

    • En effet Marie, c’est un réel bonheur que de pouvoir s’abandonner durant ces longues minutes qui nous rapprochent plus de ceux que l’on aime plutôt que des tracas quotidiens !!! Bien dit, merci :-)

  18. Mardi 5 février , échauffements 15mn, puis séance d’apnée STA (Lâchés de bulles et table 3′ à 6′) puis enchainement DYN, 4x50m échauffement, une table CO₂ 60m avec TR de 2′ puis augmentation de 5m en 5m jusqu’à 100m. Le tout en 1h30 !
    Puis entrainement personnel suite d’hier : DYN sur une distance donnée + STA au fond + DYN sur même distance qu’au départ 10 m de plus qu’hier, je suis déjà passé à l’entrainement de la semaine 5, je pense que sérieusement, je vais m’y tenir maintenant :-)
    GROS MERCI à EDERN qui a tourné de nouveau une superbe vidéo que je vous mettrai sur la page réservée à cet effet :-)
    L’entrainement total a duré plus de 2h, j’y ai RDV demain pour reprendre le même exercice qu’hier mais avec les temps d’aujourd’hui :-)

  19. Quel plaisir de voir avec quelle aisance tu as parcouru ces 100m aujourd’hui :-)
    Et toujours avec le sourire !
    comment fais-tu pour rester aussi longtemps ?

    • Hahaja, merci Gwen, ce soir je me suis demandé aussi comment je tenais!!! Après une nuit de 3h et une longue journée de travail !!! STA 6mn en introduction de séance et mon exercice démarré à 50m et terminé à 100m :-)

    • Merci Gwen, tu le vois régulièrement, je rentre détendu dans la piscine et je m’efforce de le rester tout le long de mon entrainement. Ensuite c’est vraiment le fait de savoir s’abandonner et faire le vide (dans tous les sens du terme parfois !) qui me permet de réaliser ces performances sans prendre de risque et me faire plaisir :-)

  20. Lundi 4 février, une reprise exceptionnelle, pour une préparation très particulière où l’entrainement doit me mener normalement vers un tournage en profondeur pour lequel il convient de faire des exercices spécifiques afin de vérifier l’aisance de manière répétitive !
    Alors comme à chaque fois : échauffements 15mn, puis séance d’apnée STA (Lâchés de bulles et table 2’30 à 6′) puis enchainement DYN, 4x50m échauffement, une table O₂ 50m avec TR de 2′ moins 15″ jusqu’à 15″ de récup totale, 2x en fin de table. Le tout en 1h20 !
    Puis entrainement personnel : DYN sur une distance donnée + STA au fond + DYN sur même distance qu’au départ (vous me suivez ? :-) ) Je m’étais planifié une progression sur 6 semaines pour parvenir aux performances prévues et tout ce que je peux vous dire, c’est que je suis déjà passé à l’entrainement de la semaine 4 :-)
    GROS MERCI à EDERN qui est de retour et qui me permet incontestablement d’obtenir cette aisance dans l’eau !!! Il est primordial quand on arrive à ce niveau, de se sentir non seulement soutenu mais aussi surveillé d’une manière très attentionnée afin de limiter les prises de risque.
    Merci également à l’équipe du centre nautique toujours aussi pro et sympathique :-)
    L’entrainement total a duré plus de 2h et je n’ai qu’une hâte : y retourner demain :-)

  21. Bravo David, votre site est génial, les séquences vidéos sont superbes aussi, vous donnez vraiment envie de vous suivre, je peux vous poser une question? N’avez-vous pas de binôme ?

    • Bonsoir Sophie, merci pour ton compliment :-) J’ai eu un binôme femme pendant plus de deux ans, la complicité était sans égal et nous nous entrainions l’un l’autre dans les deux sens du terme :-) C’est grâce à elle je pense que je suis parvenu à ces performances sans forcer ! Malheureusement ses obligations professionnelles l’ont conduite à l’autre bout du monde…De l’univers même :-(
      Alors pour retrouver un ou une binôme proche de chez soi et ayant les mêmes affinités est peu probable. Par ailleurs, je vais à l’entrainement chaque soir quand je suis chez moi, il faut donc également trouver quelqu’un qui dispose des mêmes priorités…
      L’invitation est lancée !!! Et toi, tu t’entraines où ? Quel est ton niveau ? Peut-être à bientôt à Cloyes, dans tous les cas, si tu passes pas loin, tu pourras te joindre à moi sans problème :-)

  22. Vendredi 25 janvier, de retour à l’entrainement après une interruption de 5 longues journées ! Entrainement de 2h20 avec une table CO₂ habituelle sur 2mn de TR et 50, 60, 70, 75, 90, 100m de distance. Du PV et plus de 2000m en tout parcourus. Je vous passe désormais les détails des lâchés de bulles et de l’échauffement :-)

    Samedi 26 janvier, une belle table O₂ 60m avec TR de 2′ moins 15″ jusqu’à 15″ de récup totale. Puis repos 4mn et enchainement poumons vides 50, 60, 70, 75m :-) Et enchainer de nouveau avec un 125m sans inspiration forcée. Ce soir Benoît me faisait la sécurité dans l’eau, je lui ai fait faire de l’exercice croyez-moi :-) Et en fin de séance, dans un bassin vide, quelques exercices de sauvetage histoire de ne pas perdre la main, c’est important quand vous changez de partenaire de bien lui faire prendre conscience des besoins ;-)

  23. Bonjour David, que penses-tu des barrières physiologiques et psychologiques ? Pourquoi les explications que je trouve sur les forums sont toujours les mêmes et qu’il me semble qu’aucun ne dévoile réellement ses secrets !

    • On évoque ces barrières pour essayer de dissocier simplement l’aisance que tu vas pouvoir obtenir au niveau du mental et ensuite la manière dont ton corps va réagir !
      Certains compétiteurs font réellement la distinction entre les deux et précisent que lorsque la barrière psychologique est passée ou contrôlée, le risque physiologique devient alors plus important et donc la syncope, il m’est difficile de me prononcer à ce niveau, j’y travaille constamment, je travaille beaucoup sur l’abandon de soi et la maitrise consciente, plus précisément, comment s’extraire de son corps et s’abandonner mais revenir au bon moment pour vérifier son état de conscience !
      Je ne prends jamais de chrono, ni de risque (en tout cas c’est ce que je ressens), pendant mes entrainements, je remonte en STA entre 6′ et 6’30″, c’est régulier. En DYN, je fais mes distance et j’annonce mes temps pratiquement à 5″ près à chaque fois !!! Sans compter dans ma tête, juste à la sensation, c’est très délicat à expliquer.

      Mais c’est ce qui me permet aussi de bien ressentir mon corps et de me sentir bien à chaque fois ! J’adore sortir avec le sourire et faire mes trois respirations pour bien oxygéner le cerveau avant de faire mon signe « ok » :-) Non seulement c’est une bonne habitude pour celui qui te surveille, mais aussi une certaine marque de respect pour les MNS qui sont présents. ça montre aussi que tu es bien « conscient » de ton état d’être, on ne triche pas avec un sourire !!!

      Je n’ai jamais fait de syncope en 40 ans d’apnée et de jeux sous l’eau, mais je n’ai jamais eu envie non plus d’aller au delà de certaines limites, chaque fois que je les repousse, c’est que je m’en sens capable, sinon je reporte pour ne pas faire n’importe quoi.

      Si je commence les compétitions, je m’en tiendrai à cet manière d’agir, le résultat pour moi est positif si je suis bien dans ma peau après l’effort ;-)
      à bientôt…

  24. Bonjour David, je viens de découvrir ton site grâce à mon frère, je trouve vraiment génial de pouvoir suivre tes entrainements :-)
    Comment fais-tu pour pouvoir t’entrainer en piscine ?

    • Comme expliqué précédemment, j’ai la chance de m’entrainer dans un centre nautique où l’équipe est non seulement adorable mais tout aussi compétente !
      Je respecte les règles internes, je suis toujours accompagné et quand ce n’est pas le cas, j’adapte mes entrainements sur du DYN inférieur à 100m et du travail technique de fluidité, positionnement, départ, demi-tour, DWF, poussée sur les jambes, précision des gestes, travail sur le mental etc.

      Pour les apnées STA, je ne force jamais, même si j’ai des bonnes sensations, je remonte toujours aux alentours de 6’30″ ce qui correspond à 1’ de mon max ☺
      Enfin, je travaille beaucoup poumons vides, non seulement j’adore les sensations obtenues et la satisfaction personnelle que j’en tire, mais je réduis ainsi les temps d’immersion et paradoxalement rassure l’entourage.
      J’espère avoir répondu, à bientôt ☺

  25. Salut, j’ai fait de l’apnée en club mais je n’ai pas retrouvé le plaisir que tu as l’air de prendre à chaque entrainement !!! Mauvais encadrement, perte de temps, égoïsme des uns et distance des autres, ce n’est pas simple de s’améliorer dans ces conditions ! Et pourtant toi, tu sembles être seul, peux-tu m’expliquer un peu plus ta manière de procéder ?
    En tout cas, j’apprécie vraiment ta manière d’aborder l’apnée, c’est un régal de te lire, ça me rappelle vraiment la période « Grand Bleu » ;-) à bientôt !

    • Bonjour Arthur,
      C’est un sujet compliqué que tu abordes là, je vais essayer de te répondre succinctement mais j’écrirai un article là-dessus bientôt car j’ai vécu un peu la même chose que toi.
      Ce n’est pas simple d’intégrer un club, mais ce n’est pas simple non plus de le diriger ! C’est le propre du club, mélange d’idées, de principes, partages et distances comme tu l’évoques.
      Ce qu’il faut en retenir, c’est tout l’aspect théorique et l’apprentissage de la pratique ! Si l’approche ne te convient pas, tu peux le signaler comme je l’ai fait il fut un temps ou t’en satisfaire et développer par toi-même comme je l’ai fait ta propre manière d’aborder cette discipline.
      Je pensais au départ être fait pour la compétition pour y avoir goûté dans de nombreuses disciplines bien plus compliquées que l’apnée (art-martiaux, moto, snowboard etc.) ! Et pourtant, l’approche et l’expérience que j’en ai eu ne m’ont pas encore donné envie d’aller plus loin dans ce domaine bien que mes résultats me conduisent y penser de plus en plus :-)
      Je me suis contenté de prendre le plaisir où il était, le travail avec un binôme masculin, ensuite avec une femme et j’ai progressé tout en savourant chaque seconde, j’ai atteint des sommets à ce niveau et il est fort probable que je mette du temps avant de retrouver ces plaisirs de nouveau, je les ai donc remplacés par obligation par un travail plus « solitaire » !
      Je me suis vite rendu compte que l’apnée était beaucoup plus pour moi qu’une simple présence dans un club à la recherche de quelques secondes d’immersion de plus !!! Et je me suis mis à organiser ma vie autour de cette fabuleuse discipline pour en obtenir toutes les satisfactions que tu as ressenties ici :-)
      Pour conclure, je ne suis pas vraiment seul, un ami me surveille, prend les temps, m’indique mes TR pour le respect de mes tables, me filme pour me corriger etc. Mes deux fils sont souvent de la partie, il suivent mes traces et nous prenons énormément de plaisir à pratiquer ensemble en piscine et en mer. Enfin, je suis entouré d’une équipe extraordinaire à la piscine de Cloyes sur le Loir et ça, ça n’a pas de prix !!!
      Ensuite, j’ai des ami(e)s à l’étranger qui m’écrivent souvent et m’invitent sur des spots magnifiques, je les rejoins, je fais occasionnellement des stages de haut niveau et le tout fait de ma passion un rêve enfin réalisé :-)
      J’espère que tu réaliseras le tien, en tout cas, je suis à ta disposition si tu le souhaites pour partager quelques entrainements à l’occasion…
      (Tu peux me donner plus de détails sur ton club et ta localisation si tu le souhaites par messagerie personnelle)

  26. Tout d’abord, bravo pour le contenu de ton blog et la qualité de tes résumés :-)
    Bien qu’ayant un niveau bien en dessous du tien, je prends plaisir à suivre tes entrainements et à mettre en application tes préparations pour te suivre.
    J’espère vraiment pouvoir un jour m’entrainer comme toi et comprendre en détail ton approche mentale de cette discipline, je reste bluffé lorsque tu fais des temps supérieurs à 6′ :-)
    J’ai hâte du prochain entrainement à chaque fois…

  27. Le 18 janvier, en l’absence de mon surveillant de baignade, j’ai travaillé sur du rapide et de la longueur : Échauffement 45mn puis 8x50m DWF en limitant les mouvements complets à 3 maxi/25m + 8×50 DYN recup 30″ + une petite table poumons vides 50, 60, 75m TR 2′ + 4x75m DYN au confort et pour finir, du DWF à l’envers 4x50m !!! Quelques jolies bulles et un bel entrainement qui se termine en 2H. Au total en comptant les retours, j’ai parcouru un peu plus de 1800m, la petite séance de bain à remouds était bien méritée, je suis en pleine forme pour me remettre au travail ;-) Merci à Cyrielle, Max, Ben et Fredo :-)

    • Dans la continuité, hier le 19, même entrainement basé sur du DWF, une table O₂ avec TR 2′ et diminuant de 15″ jusqu’à deux fois 15″ pour un total de 10x50m. Puis repos 4′ et travail poumons vides 50m + 5m à chaque fois jusqu’à 75m :-) et aujourd’hui, piscine fermée cette AM qui a laissé place à une séance improbable de snowboard à domicile :-)

  28. C’est très intéressant, riche et très bénéfique pour le corps et l’esprit, c’est sûr qu’avec ces activités tu auras un mental et un physique d’enfer !

    • Merci Saad, toute une culture en effet et une habitude de vie à laquelle il convient de se tenir pour toujours être à la hauteur de ses propres exigences ;-)

  29. Le 17 janvier, Une fois n’est pas coutume, j’ai partagé « mon » couloir avec quelques personnes au fil de mon entrainement. J’ai donc adapté celui-ci et j’ai travaillé sur du DYN poumons vides histoire de me rappeler les bonnes sensations éprouvées à New-York il y a quelques semaines. Après un bon échauffement, j’ai démarré su 6x50m TR de départ 1’45 puis 1’30, 1’00, 45″, 30″, 15″ !!!!
    Ensuite incrément de 5m chaque fois pour finir sur un superbe 90m poumons vides toujours avec de très bonnes sensations, temps de récup régulier 2mn
    Puis j’ai terminé la séance par du DYN rapide cette fois poumons pleins 4x50m en 31′
    Toujours quelques minutes détente à la fin :-)

  30. Le 16 janvier, j’ai hâte d’aller à l’entrainement de ce soir, histoire de constater si les exercices à sec ont été suffisants, ajoutés aux 15km de « run » parcourus en bord de mer et les deux séances de respirations et de Qi-Gong (cf ma page FB perso) :-)
    Remarque : j’ai réussi à abaisser mes pulsations cardiaques après l’effort à 44/mn, nouveau test ce soir… à suivre

    • Et bien voila une reprise bien sympathique : petite séance de STA pour démarrer, sans s’essouffler car la séance de DYN planifiée promettait d’être « rude » :-) 2 expirations bulles de 2′, deux STA à 2’30 et 4’45″ sans spasme.
      Table O₂ en DWF, la première de l’année : Augmentation de la distance de base de 50m puis 55, 60, 65, 70, 75m avec le même temps de récup : 3 mn à la recherche de la meilleure pénétration dans l’eau et de l’équilibre entre vitesse et consommation. Sensations géniales, temps entre 1’08 et 1’20
      Puis une série DWF toujours mais travail technique : 8x50m, pour finir en détente en nageant comme je l’aime à l’envers 2x65m et 25mn de poumons vides. Je posterai quelques belles photos sur ce blog et sur ma page FB dans la journée :-)

  31. Le 10 janvier, Échauffement 30mn, +400m, Table 60m CO₂ comme le 8, avec sur la dernière longueur après 15s de récup, 10m de plus ! Ensuite Travail en DWF sur la même table après 5mn de repos, impeccable…
    Détente : Nage inversée DWF 75m et un DWF 60 en 59s pour conclure la séance… Pensez à vous relaxer, à profiter de l’instant présent, que votre entrainement soit toujours un plaisir et jamais une contrainte ou une obligation !
    Merci Rachid, Elsa, Ben pour votre complicité et votre gentillesse :-)

  32. Le 9 janvier, Table personnelle O₂ pour une préparation sur du 100m maximum de temps : Augmentation de la distance de base de 30m puis 40, 50, 60, 70, 80, 90, 100m avec le même temps de récup : 2 mn.
    Puis nage dynamique lente sans forcer sur l’inspiration de départ 2’25 puis 3’13 entrainement toujours aussi agréable dans ce superbe cadre aquatique :-)

  33. Le 8 janvier, La même table CO₂ qu’hier mais sur une base de 60m, récup 2′, moins 15″ chaque fois jusqu’à 15″ de récup (total 8x60m) temps de nage 1’10 au départ, 59″ à la fin !
    Puis 75m, 80m. Ensuite 6x50m en DWF, travail technique et 150m en monopalme, encore un bel entrainement ce soir :-)
    L’objectif, étant à l’aise sur cette table, est de la garder par intermittence sur 10 entrainements avec mes tables O₂ et augmenter progressivement. à suivre…

  34. Le 7 janvier, une belle table CO₂ : Apnées 50m, récup 2′, moins 15″ chaque fois jusqu’à 15″ de récup (total 8x50m) temps de nage 1’08,06,03,01,59,57,55″ et 54″.
    Puis 75m en 1″20, 80m en 1″15 et final 120m en 1″36′ avant d’être interrompu par l’ouverture des vannes de filtrage, quelle aventure ce soir :-)

  35. Une reprise exceptionnelle de l’entrainement le 2 janvier après 4 jours d’interruption, 1600m d’apnée, une table basée sur du 75m de longueur avec 2mn de récupération entre chaque, accélération du rythme de nage en bi-palmes, 1’28, 1’22, 1’16, 1’11, 1’05, 58″ et finir avant les exercices poumons vides par un *** 125m en 1’45″ ***.

    Encore merci à l’équipe du centre nautique de Cloyes sur le Loir pour son sourire permanent et à mon ami Edern pour ses chronos et son assistance.

    Petite pensée aussi pour Nicolas MNS à qui je pense à chaque session :-)

    Le 27 décembre, une STA à 6’25″ ,(à 1’10 de mon max) après une petite séance d’échauffement, deux « lâchés » de bulles, suivi d’une petite table O₂ personnelle sur 18mn…

    Le 28 décembre, une STA à 6’35″ ,DYN une table en DYN sur une base de 75m en moyenne en 60s avec des récup de 1’30″ et une belle apnée dynamique calme sur 3’30 pour conclure la soirée ( au fait la longueur du bassin de la piscine de Cloyes est composée de 100 carreaux :-) )
    J’adore les entrainements du vendredi soir, encore merci à tous et à l’année prochaine…

    Le 3 janvier, une STA à 6’01″ ,DYN 1400m et 125m au final après une séance basée sur 75m

    Le 4 janvier une STA à 6’21″ ,DYN 1200m et 100m au final après une séance basée sur 50m rapide

    Le 5 janvier une STA à 6’48″ ,DYN 1400m et 125m au final après une séance basée sur 75m

    Le 6 janvier, nouvelle approche en statique, je ne travaille pas sur une table établie mais sur une préparation physique et mentale totalement différente de mes habitudes, résultat : premier spasme à 4’10″ et une sortie volontaire à 6’05″ avant mon entrainement de Dynamique :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>