La brasse, l’apnée

La brasse et l’apnée ! Quelques films sur le net permettent une approche des techniques de brasse en natation pure et parfois celle utilisée pour pratiquer l’apnée. Les méthodes ne sont pas les mêmes mais le résultat de nos actions sur nos muscles après un long entrainement lui oui ! En effet la brasse est une nage éprouvante pour le dos, les cervicales et les lombaires, ce qui peut donner lieu à des épisodes douloureux et à des contractions musculaires. Personnellement, je ne pratique pas la brasse apprise lors de mes cours de natation au club quand j’étais gamin. Lorsque je m`entraine seul, j`utilise certes la technique des jambes décrite apprise en club de natation mais j`utilise une technique de bras totalement différente. Comme en entrainement sans surveillance on ne peut pas faire de grandes distances en apnée seul, je fais 3 voire 5 mouvements complets et je souffle à fond en poussant sur les jambes afin de reprendre ma respiration en `perdant` un mouvement de bras complet (par rapport au mouvement propre à l`apnée), c`est uniquement dans ce cas que j`exécute le mouvement de brasse de surface… Contrairement à la pratique standard de la brasse, les bras ont une grande importance dans mon mouvement, en revanche ils sont également gros consommateurs d`O2 ! Alors quel est le bon équilibre entre la force d`impulsion qui va nous faire glisser et la meilleure puissance à exercer pour économiser son O2 ? J`y travaille régulièrement et j`attends vos avis bien sur :-)


Plusieurs personnes de mon entourage comme moi d`ailleurs souffraient de douleurs au niveau du dos, je vous liste les groupes musculaires mis à l`épreuve pendant la brasse :

  • Psoas-iliaques
  • Carré de lombes
  • Pectoraux
  • Sur-épineux
  • Sous-épineux
  • Deltoïde
  • Sous-clavier
  • Grand dorsal
  • Rhomboïdes
  • Angulaires de l`omoplate
  • Cervicaux postérieurs
  • Sous occipitaux
  • Scalènes
  • Trapèze
  • Sterno-cléïdo-mastoïdien

Donc les étirements doivent être en relation avec toutes ces zones et surtout ils doivent être pratiqués régulièrement si les entrainements sont soutenus et fréquents…

50m en DNF à NYU, un moment d’exception dans un superbe bassin !

Voici pour conclure ce post ceux que je pratique :

1) Relaxation complète avant de commencer (longues inspirations, corps détendu, sur le sol ou debout en fonction des mouvements et du lieu etc…)

2) J`essaye d`identifier les organes que j`ai le plus sollicités après l`effort

3) Je m`étire complètement (mains vers le ciel sur la pointe des pieds)

4) Puis j`attaque : Assis de préférence, dos bien droit, main sur la tête, doigts croisés, on laisse tomber la tête doucement à l`expiration, les coudes vers le sol (cervicaux postérieurs) puis on garde la position, on glisse une main sous une fesse et avec l`autre, à l`expiration, on attrape la tête que l`on place à 45° à l`opposé de la main sous la fesse (vous me suivez !) et vous laissez tomber la tête de nouveau. On change bien sûr de côté quand on a fini (Scalène postérieur) Ensuite toujours dans cette position, on attrape cette fois la tête par le front, coude levé et on dirige la nuque vers l`épaule opposée à la main sous la cuisse (SCM à retrouver dans la liste) Puis toujours dans la même position, on incline la tête sur le côté vers l`épaule opposé à la main sous la cuisse (toujours) (Trapèze) et pour ces exercices, on laisse toujours les épaules bien droites. Ensuite on descend pour détendre les sur-épineux : on commence jambes détendues, les genoux légèrement fléchis, le dos bien droit, le bras droit tendu et dirigé vers la hanche gauche, on saisit l`avant bras et on étire vers l`extérieur en expirant doucement. On passe aux sous-épineux, assis ou en yogi, même position mais on attrape le bras sous le coude que l`on amène doucement à l`expiration à l`épaule opposée. (Pour les deltoïdes et le grand pectoral), j`ai une petite variante par rapport aux exercices traditionnels : on se positionne face à un angle de mur et on se laisse aller vers ce mur mains bien à plat, bras fléchis à 90°, on respecte l`axe tête-tronc-jambes, on respire normalement, le poids du corps faisant l`étirement à lui seul. (Pour le grand dorsal), on se met à genoux sur les talons face à un mur à 30 cm environ, les bras en l`air. On se penche en avant jusqu`à mettre les mains en appui contre le mur. En expirant, laisser la tête fléchir librement et le poids du corps agir. Le moment le plus fun : (Les rhomboïdes !) Mettez-vous en yogi face à un pied de table ou à un support quelconque si vous manquez de table, vous attrapez le pied de table avec vos deux mains à hauteur des épaules, vous laissez votre tête tomber en avant et en expirant vous laissez retomber votre buste vers l`arrière…On y est ?! Les épaules bien relâchées et la tête ainsi entre les bras. (Le carré de Lombes) c`est un muscle que l`on néglige souvent et qui peut être source de douleur, il s`étend de la crête iliaque (bassin) à la dernière côte. Il contribue à l`expiration, en déplaçant la dernière côte vers le bas, ainsi qu`à la flexion du tronc, inutile de vous préciser qu`il faut le soigner. En yogi, mains derrière le cou, en expirant on incline le coude gauche vers le sol, maintenez votre côté droit bien relâché en respirant profondément, augmentez la flexion du buste. Pour faciliter le retour à la position initiale aidez-vous en posant votre main gauche au sol.


Voilà, j`espère que ces explications vous ont plu, attention aux précautions de base pendant les étirements (jamais d`à-coups, jamais de point douloureux, concentrez-vous, ressentez votre corps (bref continuez votre apnée mais une fois la position maximale atteinte, maintenez la position…) à bientôt… David Mesmacque Démonstration d’un 50m DNF, poumons vides à New-York en 2012…

This post is also available in : Anglais, Espagnol

39 réflexions au sujet de « La brasse, l’apnée »

  1. Salut!

    Serait-il possible que tu me donnes de plus amples informations concernant le psoas iliaque dans la brasse ? Son rôle est bien de ramener la cuisse vers le bassin lors de la flexion de hanche ?
    Quels étirements proposes-tu ?

    Merci d’avance

    • Bonsoir et merci pour ta question,
      Le psoas est un muscle très sollicité dans le mouvement de natation sur le ventre et en particulier dans le mouvement respiratoire pendant la brasse. Les psoas-iliaques qui s’insèrent au niveau des lombaires peuvent faire souffrir parfois. Par ailleurs, sollicités dans d’autres sports, ils peuvent également faire souffrir et nous surprendre pendant la brasse du dimanche matin !

      Les étirements se trouvent assez facilement sur le web, il sont nombreux, soit les mains posées à plat devant et la coup de pied posé sur une chaise derrière et on maintient quelques dizaines de secondes, on relâche et on passe à l’autre jambe et on recommence 3 fois. On peut aussi fléchir la jambe gauche en relâchant la jambe droite coup de pied et tibia touchant le sol puis on inverse etc. Une technique de yoga consiste à faire ce dernier mouvement évoqué mais en plus, de lancer le bras tête en hyper extension vers l’arrière, d’attraper le pied du côté à étirer et de le ramener à la verticale. D’autres variantes associent les mouvement de bras et de détente, certains mouvements de Qi-Gong peuvent être associés aussi (d’ailleurs je ne fais que ceux-là et ça va faire l’objet d’une nouvelle page prochainement sur le blog)

      Bonne continuation et n’hésite-pas à revenir bientôt,

      David

  2. I would like to say that this write-up very forced me to take a look at and do so! Your writing taste has been amazed me. Thanks, very great article.

  3. J’adore tes mouvements, on dirait un robot tellement c’est parfait!!!
    J’espère un jour pouvoir assister à l’un de tes entrainements, bonne continuation et félicitation :-)

  4. Génial, ton blog est vraiment différent des autres, je kiffe!!!
    Tes vidéos sont superbes et tes photos font rêver, à bientôt

  5. Comment t’y prends-tu pour choisir tes combinaisons ? Je vois des photos en mer avec une Mares, elle fait quelle épaisseur ? et quelle combinaison utilises-tu pour la piscine ? Merci pour la qualité de tes réponses, c’est vraiment plaisant de te lire :-)

    • Bonsoir Yohan, je dispose en piscine de deux combinaisons « Camaro », exceptionnelles mais qui ne se fabriquent plus. Une sans manche (1,5mm) et une avec manches (2mm). Comme tu peux le voir sur les vidéos.
      En fonction de mes besoins et de la longueur de mes entrainements, je choisi l’une ou l’autre (pour le STA ou le DYN lent celle avec manches et pour le DYN rapide ou pour le DNF, celle à manches courtes.
      C’est variable en fonction des T° en piscine, à Lyon, piscine de Vaise, je mettais ma Cressi+Beuchat en 5mm. Je deviens moins frileux désormais :-)

      Je viens d’être sponsorisé avec du matériel MARES en attendant d’autres combinaisons, je voulais une combinaison me permettant de combiner des séances plus longues de STA et des sorties en mer. Elle est en 3mm mais je dispose d’une souris en 1,5mm en plus. Sinon les entrainements de la semaine en eau à 8° auraient été semble-t-il pénibles :-)

      Pour conclure, ces combinaisons sont abordables en terme de prix mais ne remplacent pas une combinaison digne de ce nom en cas de participation à des compétitions par exemple (Orca, Aquasphère etc.)
      Pour plus de détails, il faut se renseigner dans les magasins spécialisés, je vais mettre un lien sur un partenaire de qualité qui se trouve à Paris mais à toi de trouver les gens compétents qui sauront t’accueillir comme je l’ai été pour des séances d’essais digne de ce nom :-)

  6. Bonjour David, je t’ai vu en piscine faire la traversée du bassin de 25m en 2 mouvements uniquement !!! As-tu une astuce à nous communiquer ?

    • Haha Yohan, en fait il faut pousser très fort au départ, la tête bien rentrée, se laisser glisser, glisser, glisser !!! Puis lancer le premier mouvement de bras quand tu commences à t’arrêter, en réalisant un mouvement parfait qui correspond le mieux à ton corps en appliquant ce que l’on t’a enseigné ou que tu as éventuellement découvert par toi-même si tant est qu’un professionnel de cette nage ait pu te corriger.
      Ensuite, idem, lorsque ton corps commence à s’arrêter, tu lances le mouvement de jambes en poussant bien comme les grenouilles :-)
      Voila, j’espère avoir répondu, je posterai un petite vidéo plus tard quand j’aurai retrouvé mes « bonnes » sensations :-)

  7. Bonjour David, je m’entraine avec mon frère mais notre problème est de trouver une piscine où nous pouvons nous entrainer sans surveillance extérieure et la faire nous même ! Qu’en penses-tu ?

    • Bonjour Jack, il faut vraiment être complice des maîtres-nageurs et du directeur de ta piscine, mais faire ne sorte également de montrer que vous ne prendrez pas de risque et que chacun a la compétence suffisante pour surveiller l’autre. (diplôme, stage, profession liée etc.)

  8. Bravo pour cet article passionnant, peux-tu me dire combien de temps il t’a fallu après ta rupture du quadriceps pour reprendre la brasse ?

    • Bonjour à tous, une rupture de quadriceps comme celle que je me suis faite (13cm x 6cm x 8cm) en trois parties, nécessite entre 1 mois et 3 mois de récupération. Une technique récente pratiquée par certains Kinés, consiste à « briser » le muscle pendant la cicatrisation pour activer celle-ci. C’est très douloureux et tout le monde ne peut pas forcément le supporter ! Le mien m’a fait ce soin deux fois de suite et a accéléré ainsi la cicatrisation à 3 semaines :-)
      En revanche, il faut bien écouter son corps et encore 3 mois plus tard, je rencontre des difficultés à retrouver mes sensations précédentes ainsi que les performances anciennement obtenues !
      à suivre…

  9. Ping : Jean-Marc T.

    • Bonsoir, les mouvements de stretching sont vraiment précis, il convient donc de les exécuter dans de bonnes conditions :-) Si tu as un doute, tu peux venir me voir ou si tu es trop loin m’envoyer un message personnel, à bientôt…

  10. Si vous avez des infos à me communiquer concernant les combinaisons d’apnée en piscine pour la pratique de la brasse, je suis preneur :-) Idéalement sans manches…

  11. Magnifique, réglé comme une machine avec des mouvements incroyablement synchronisés, ça donne vraiment envie de venir te voir :-)

  12. Bonjour, bravo pour ton blog et la qualité de tes commentaires, dans cette vidéo en DNF on te voit expirer l’air avant ton départ, est-ce pour te stabiliser plus facilement pour la vidéo ou y-a-t-il une autre raison ?

  13. Merci encore David, comment fais-tu pour être aussi réactif à autant d’endroit en même temps ?!!
    En plus des cours de stretching, je ferai mieux de prendre des cours d’organisation !!!

    • Haha merci Yohan, tu as eu la gentillesse de m’accorder du temps et de me poser tes questions, ce n’est qu’un juste retour, sinon mon blog n’existerai pas :-)
      Dans mon document sur le chef d’entreprise et la solitude, j’explique justement comment j’ai essayé de communiquer avec la personne à l’origine de la question principale sans jamais obtenir de réponse !!! Quel intérêt d’animer un blog dans ce cas !!!
      Et pour ce qui est des cours d’organisation, tu peux toujours t’enregistrer sur http://www.acd-inc.fr , c’est fait pour ça ;-)

  14. Que me conseilles-tu pour contrer les éventuelles crampes qui se produisent lors de mes longs entrainements ? Bravo pour la qualité de ton site, j’y reviendrai souvent voir tes mises à jour :-)

    • Le domaine est si vaste qu’il me parait délicat d’y répondre ici :-(
      Il y a de nombreuses origines aux crampes et même si on essaye d’y répondre en fonction des circonstances, il apparaît être difficile pour les médecins et les chercheurs de pouvoir donner des informations fiables à 100%
      Le manque de sang dans certains muscles sollicités, le manque d’eau pendant l’effort, le manque de magnésium, mais aussi et on l’oublie parfois le manque de potassium ou de calcium en sont la cause probable.
      Ce que je constate pendant les entrainements, c’est que je bois beaucoup et que je limite ainsi l’apparition des crampes. Quand il m’arrive d’oublier ma bouteille, il n’est pas rare de constater que les crampes arrivent plus facilement ! Alors je n’hésite pas un instant car depuis de longues années je fais le même constat :-)
      Pour une séance plus d’1h30, je bois entre 1,5l et 2l d’eau !!!
      La semaine dernière une femme qui nageait à côté de moi a été prise de crampes aux doigts de pied après 1500m de crawl ! Elle n’avait pas bu du tout, je l’ai aidée un peu, lui ai donné de l’eau et après quelques minutes, elle a repris et terminé son entrainement dans de bonnes conditions ;-)

  15. Bravo David pour toutes ces explications au sujet des effets néfastes liés à la pratique de la brasse. Je suis une nageuse et je pratique la compétition, ma spécialité étant plutôt le crawl, la brasse reste néanmoins ma 2ème nage ! J’ignorais qu’en la pratiquant je sollicitais autant de muscles ! Quand à tous tes mouvements pour réparer tout ça, je te solliciterais certainement pour que tu me fasses une démonstration ! Je ne veux pas dire que tes explications ne sont pas claires mais surtout pour être sûre de bien les faire…

    • C’est un plaisir :-) Un petit coaching s’impose en effet pour bien répéter ces mouvements et surtout les rendre familiers… à bientôt alors ;-)

  16. Vraiment intéressant, je vais essayer rapidement et t’écrire un email pour te demander d’autres précisions si tu veux bien :-) Merci par avance…

    • Bonsoir, oui, je le lave de temps en temps avec du produit à vaisselle, pas n’importe lequel, je choisi en général celui de couleur « verte » il est plus efficace :-) Et puis comme le veut la tradition, je crache sur les verres avant l’entrainement, quand je prends ma douche, je le rince bien et ça tient en général pendant tout l’entrainement :-)

  17. Superbe et intéressant sous beaucoup d’aspects, longue vie à ton blog et encore bravo :-)

  18. Bonjour David, bravo pour ton blog et pour cet article en particulier, découvrir des muscles dont j’ignorai l’existence même fut très enrichissant et je vais tester ta méthode de stretching sans tarder :-)

    J’ai entendu parler du stretching des méridiens et de son importance, qu’en penses-tu ?

    • Merci !
      Les techniques de stretching des méridiens trouvent leur importance pour la relaxation, la décontraction et la stimulation des muscles et des articulations en cas de blocages énergétiques et circulatoires par des facteurs pathogènes (le vent, le froid, l’humidité). Les symptômes vont de la douleur aux déformations physiques ! Le stretching des méridiens sera alors efficace pour contrer toutes les obstructions connues (de la peau, des muscles, des tendons, des vaisseaux sanguins, des os)
      Ce qui est important à noter (et j’y reviendrai plus en détail plus tard pour avoir écrit une étude à ce sujet pour sportif de haut niveau) c’est que par cette pratique, on tend à libérer le flux énergétique de l’organe dans lequel il s’accumule ou encore dans lequel l’énergie stagne.
      Mes exercices s’orientent principalement autour des poumons (position très agréable qui vous fait ressentir un bien-être pendant et surtout après l’exercice), le coeur, la vessie, les reins, le foie. Il existe des exercices spécifiques à chaque organe bien sur, je n’ai pas le temps de tout faire, il s’agit de faire le bon choix par rapport à vos besoins propres. (Autres organes : l’estomac, la rate, l’intestin grêle)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>