La photographie immobilière

Faire de belles photos dans un budget limité ?

« La photo immobilière nécessite quelques connaissances particulières et surtout une attention de chaque instant »


David Mesmacque fier d’appartenir au groupe « DR HOUSE IMMOBILIER »


Dans un premier temps, l’objectif est de satisfaire le vendeur en mettant en valeur son bien, ensuite il convient que le client éventuel soit attiré par le bien vendu à travers ces fameuses photos.

Le plaisir de ressortir son matériel de photographe et de mettre en pratique...

Le plaisir de ressortir son matériel de photographe et de mettre en pratique…

De nombreux articles existent à ce sujet et présentent du matériel haut de gamme qui à mon avis n’est pas forcément à la portée de tous !

J’ai fait ma formation de photographe en 1985 et 1986 et j’ai toujours été passionné par le monde de la photo, mon expérience au fil du temps m’a prouvé que ce n’est pas l’appareil photo qui fait le photographe :-)

J’ai participé à quelques concours équipé à l’époque d’un matériel onéreux. La création de ce blog récemment m’a permis de sélectionner un matériel de qualité et de découvrir qu’il était disponible à faible coût.

Attention toutefois, je ne compare pas ce matériel à un reflex haut de gamme, c’est évident, simplement, par rapport à une majorité des photos trouvées sur les sites de ventes immobilières, il s’avère qu’utiliser cet appareil vous permettra de mettre tous les atouts de votre côté pour réaliser de beaux clichés à mon avis suffisants.

Par ailleurs, vous pouvez bénéficier d’une technologie avancée non seulement au niveau de la photo en elle même mais aussi au niveau des nouveaux outils de communication, partage de fichier, transfert d’un endroit ou d’un support à l’autre, voire même travailler rapidement certains aspects des photos devant l’urgence (je vous donnerai des détails par la suite).

J’ai la chance d’échanger également avec des photographes de qualité, homme, femme, aux diverses orientations (paysages pour l’un, portraits pour l’autre, monde marin pour le troisième etc.) Et avec chacun d’eux, j’ai pu partager mes photos d’intérieur et d’extérieur liées en priorité à l’immobilier et leur demander leur avis précieux, un avis extérieur de personnes qui ne vendent pas, qui n’achètent pas, simplement qui peuvent juger objectivement de l’aspect technique d’une photo.

Les différents aspects reliant le photographe à l’immobilier relèvent de la satisfaction clients, de la différenciation avec ses concurrents et de la démonstration de ses qualités de consultant immobilier en général !!!

Pour cela, il me parait important de réserver une place privilégiée autant à son matériel qu’à sa manière d’aborder cet aspect de la profession.

Parlons d’abord de la technique à proprement dite du photographe pour l’immobilier :

  • La précision du regard, sans empressement, attentionné afin d’éviter les erreurs de base comme l’objet qui traine dans le champs global de la photo, le mauvais reflet dans un miroir, la réflexion d’un flash inappropriée etc.
  • Le respect des pièces tout en les mettant en valeur éventuellement avec un objectif grand angle mais sans exagération (à mon humble avis).
  • La bonne gestion de l’exposition (gestion de la lumière) ou de la de la profondeur de champs (que doit-on laisser net et quel intérêt de flouter l’arrière plan par exemple ?)
  • La mise en conformité de l’aspect des photos et le rendu réel des lieux photographiés.

Il ne me paraît pas nécessaire ni parfois possible de consacrer des heures en retouche photo ! Pendant ma formation, à l’époque de l’argentique, il était conseillé de s’appliquer afin de se satisfaire de « LA » photo et non de canarder comme on le constate trop souvent afin de choisir un cliché parmi tous les autres :-) Une histoire de coût autant que le fait de se satisfaire de l’aspect professionnel de la photo finale.

Cette habitude me permet aujourd’hui d’économiser un temps précieux, car même si l’ère du numérique vous permet de prendre des photos quasiment à l’infini, pensez au temps de traitement de chaque session photos, leur chargement sur votre ordinateur, votre sélection puis vos recadrages, retournement etc.

Rien ne remplace donc un bon moment de réflexion, une attention à toute épreuve afin de saisir la bonne photo, éventuellement de réaliser deux ou trois clichés maximum de chaque vue.

Évoquons maintenant le matériel que j’ai choisi et le pourquoi de ce choix :

Le SAMSUNG GALAXY CAMERA

Samsung Galaxy Camera présentation

  • Appareil photo compact, qui utilise le système d’exploitation : Android. Vous pouvez ainsi accéder directement à des services connectés via Wi-Fi ou réseau mobile.
  • Capteur CMOS rétro-éclairé de 16 mégapixels
  • Zoom optique 21x avec stabilisation optique
  • Mémoire interne de 8 Go + un slot microSD (vous pouvez ainsi comme je le fais, partager d’un côté vos photos personnelles et de l’autre vos photos professionnelles sans manipuler vos cartes mémoire comme sur un appareil traditionnel. En cas de nécessité vous pouvez éjecter et remplacer la carte mémoire en quelques secondes.
  • Flash très performant et peu consommateur d’énergie vous permettant de pouvoir réaliser tous les clichés d’intérieur d’une habitation sans vous soucier de l’autonomie.
  • Prise HDMI
  • Sortie son très agréable
  • Possibilité de communication par VoiIP (skype ou autre outil similaire) avec un casque microphone.
  • Batterie interchangeable rapidement…

Pour les plus accros aux aspects techniques :

Samsung Galaxy face

  • Processeur quadri-cœur Exynos 4412 cadencé à 1,4 GHz (permettant un accès vraiment rapide aux traitements
  • Écran tactile capacitif de 4,8 pouces (12,2 cm) absolument magnifique d’une définition de 1280×720 pixels (soit 1 843 200 points, matrice PenTile oblige).

La construction est soignée : les assemblages sont de bonne facture. Je le trouve confortable, la manipulation aisée, avec quatre commandes physiques : allumage, déclenchement, zoom et mode lecture.

Le reste des réglages est confié à l’interface logicielle mais on prend vite en main les molettes virtuelles donnant la priorité à la vitesse ou à l’exposition ou encore les modes de retardement ou encore de flash etc.

Le tactile, identique à certains smartphone dont la sensation sera connue par la plupart d’entre vous, procure un confort de toucher inégalé dans l’univers des appareils photos.

Je dispose également d’un appareil photo reflex CANON professionnel argentique et d’un Nikkon 3200D numérique et je prends plaisir à les utiliser en les associant à l’utilisation de ce Galaxy caméra, qui reste un bon compromis entre la dimension excessive et le poids considérable d’un Reflex et le manque de qualité et d’option d’un smartphone de « dépannage » !

Par ailleurs les options de réglages de ce produit sont très intuitives et vous pouvez jongler rapidement entre les balances de couleurs, les pré-réglages de type « macro », « paysage », « portrait », « panorama » cf photo ci-dessous, le réglage de la vitesse, de la sensibilité etc.

Les différents modes sélectionnables sur le Samsung Galaxy Caméra

Les différents modes sélectionnables sur le Samsung Galaxy Caméra

Il convient de préciser tout de même que l’augmentation de la sensibilité nuit très rapidement à la netteté de l’image et c’est sur ce point qu’il conviendra de faire attention à ne pas dépasser certaines limites. Pour ma part, je n’en ai pas eu besoin pour les premiers clichés d’intérieur ou d’extérieur fait avec lui.

Quand à la prise de vidéo, non seulement vous bénéficiez de tous les outils téléchargeables de « Play store » (l’équivalent de l’appstore pour les utilisateurs de solutions Apple) mais les options de bases sont époustouflantes :

  • Full HD à 30 i/s : l’image est agréable,avec un niveau de détails élevé (on peut éventuellement remarquer un fourmillement un peu visible en basse lumière)
  • Le son est, lui aussi, de bonne qualité et les effets stéréo sont bien rendus, même si certains sons se montrent agressifs (trop de monde, le vent violent etc.)
  • Lors de l’enregistrement, possibilité de faire varier l’exposition
  • Ecran tactile permet de pointer l’endroit où la mise au point sera faite (vous pouvez ainsi passer d’un plan à l’autre en douceur, simplement en effleurant l’écran du bout du doigt :-) )
  • Pour conclure, l’appareil possède sa propre application de montage vidéo, avec la possibilité de les transférer sous différentes qualités et par plusieurs moyens différents (mails, réseaux sociaux, cloud…).

Voici un exemple de clichés comparatifs permettant de vous donner une idée…

Une compagnie originale qui a su harmoniser ses différents véhicules !

Une compagnie originale qui a su harmoniser ses différents véhicules !

Cette photo est prise au zoom 12x (sur 21x) à travers une vitre d’aéroport, la qualité est irréprochable et permet de distinguer les moindres détails même d’assez loin. La photo originale est disponible sur demande :-)

Utilisation du mode Expert

Utilisation du mode Expert « Coucher du soleil »

Ce mode diffuse légèrement la lumière du soleil la faisant déborder un peu par rapport à l’image réelle, mais reste du plus bel effet, non ?

Utilisation du mode Expert

Utilisation du mode Expert « Paysage »

Un travail sur l’exposition et la sensibilité, peu de déformation, non visible pour le commun des mortels :-)

Utilisation du mode

Utilisation du mode « Normal »

Prise à courte distance, sans flash à luminosité réduite, la qualité est impressionnante.

Le résultat est à analyser après coup...

Le résultat est à analyser après coup…

Pour ce genre de cliché assez délicat, j’utilise plusieurs modes automatiques ou encore je fais des tests de vitesse ou d’exposition et je fais mon choix final sur grand écran ensuite.

Le mode HDR met en évidence les ombres, les nuances de couleurs...

Le mode HDR met en évidence les ombres, les nuances de couleurs…

La photo HDR est un ensemble de techniques et de méthodes photographiques et de post-traitement qui permettent de créer des images à grande plage dynamique.

Ce mode permet sans calculer et sans compétence particulière de surpasser les capacités de son appareil numérique pour produire une photographie plus proche de la vision perçue et de l’émotion ressentie par l’œil humain.

Sur cet exemple, les lignes de la voitures apparaissent, la forêt prend son vrai relief, le ciel est détaillé à souhait et lorsque l’on compare le mode HDR à une vidéo par exemple, le rendu s’en rapproche plus que du mode normal.

Travail sur la profondeur de champs...

Travail sur la profondeur de champs, cette fois au maximum des possibilités que la lumière permettait…

L’objectif était de saisir une photo générale nette du plan le plus proche au plus éloigné en préservant les nuances du ciel et des nuages. Parfois l’effet inverse est souhaité et réduire la profondeur de champs réduit la distance nette pour accentuer les détails sur une plage plus courte…

Sur ma page FB « David Mesmacque », vous découvrirez d’autres aspects de la profession, des sujets divers sur la décoration d’intérieur, mais aussi mes produits commercialisés ou encore sur notre activité de design et d’objets publicitaires. Je vous y convie avec grand plaisir :-)

==> Visits and likes « David Mesmacque Recherches et ventes » sur FB

Conclusion :-)

J’espère que cette petite présentation sur le choix d’un appareil à prix réduit pour gérer les photographies immobilières vous permettra d’avancer un peu dans votre réflexion. Si vous souhaitez obtenir plus d’informations concernant la prise de photos, si vous avez envie d’aller plus loin concernant l’aspect technique, je suis à votre disposition, il vous suffit de m’écrire un message personnel et je me ferai un plaisir de vous répondre.

Pour conclure sur cet appareil, il faut le voir dans son ensemble : un produit complet, avec du Jelly Bean en guise de système d’exploitation (synonyme de nombreux logiciels de retouche disponible; sans parler de tout le social media du monde, embarqué), un emplacement micro SIM (mon option dual SIM est transféré directement de ma tablette à mon Galaxy caméra ;-) ), ses modes “intelligents » bien pratiques, des options “comme sur les reflex » (priorité ouverture ou vitesse, etc.) qui peuvent permettre des choses bien sympathiques… Après quelques heures de pratique, j’ai commencé à faire des photos d’une qualité supérieure au mode intuitif adopté le premier jour !

Et si l’aspect “communicant » ne vous intéresse pas plus que ça, mais que vous cherchez un compact tout de même, je vous invite à vous tourner vers d’autres produits aussi précis que celui présenté : le RX100 et le HX20V de chez Sony.

Moi j’ai fait mon choix, je garde mon Galaxy Camera !

David Mesmacque

This post is also available in : Anglais

4 réflexions au sujet de « La photographie immobilière »

  1. Ping : Immobilier : photos et retouche photo | David Mesmacque

  2. Bravo également pour le choix des photos très explicite, on se rend bien compte de l’efficacité des options possibles :-) à bientôt

  3. Bravo, c’est une présentation idéale, j’ai découvert plusieurs aspects vraiment intéressants sur la photo en général et utiliser un appareil comme le Galaxy Caméra est vraiment un bon choix.
    Votre présentation est réellement plus objective que celles que j’ai pu lire sur le WEB à ce jour.
    Je travaille dans l’immobilier depuis 7 ans et j’avoue avoir parfois mis un peu de côté cette approche très professionnelle des photos de biens.
    Je vais vous suivre sur FB avec grand plaisir, je travaille sur le Nord du département 28, au plaisir de vous rencontrer, merci David

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>