Le manager et la solitude

Pour donner suite à l’interrogation d’un « follower » sur Twitter qui avait posté une question sur son blog concernant la solitude du manager !

Je lui répondais ceci :

Nous ne sommes jamais réellement seuls ! Bien sûr le rôle d’un manager le plonge souvent dans la solitude…de la réflexion et de l’analyse. Mais le rôle du bon manager n’est-il pas de savoir aussi, bien s’entourer, bien partager et bien distribuer ? Au risque bien sur de ressentir un petit moment de vide une fois son travail accomplit et précisément attribué ! Je me lève tôt le matin et je profite d’être seul pour construire mon temps à venir et ce, avant d’accueillir mon entourage professionnel, puis une fois les tâches justement réparties, mon esprit est de nouveau occupé par les nouvelles tâches à accomplir et ainsi de suite… En aucun cas je ne me suis trouvé en 25 ans de management prêt à basculer dans « le désespoir »… Ouf fort heureusement… Sinon que resterait-il de notre « rôle » si nous pouvions sombrer de la sorte ? J’ai bien dû avoir une bonne vingtaine de fois l’occasion de succomber face aux difficultés (et il y aura certainement d’autres occasions encore malheureusement) mais la force du manager c’est d’apprendre de chaque épreuve et de devenir toujours plus fort… Enfin cette solitude doit être aussi analysée comme une force en soi et/ou à acquérir, savoir prévoir seul pour pourvoir en équipe, être autonome dans ses actions et en constater les résultats, savoir en permanence garder espoir, dynamisme et persévérance pour améliorer le quotidien… La solitude appelle donc la multitude… Je n’avais pas partagé cette réponse jusqu’alors mais un ami vient de m’envoyer un email auquel il me paraît opportun de répondre avec ceci : la personne qui anime le blog à l’initiative de ma réponse n’a pour sa part jamais pris le temps de répondre à mon commentaire ! Se serait-il tout simplement plongé seul dans cette fameuse solitude évoquée ?!! Dans tous les cas, il ne fait que confirmer ma manière de voir les choses, chacun est libre de ses choix, on ne peut plus parler de solitude d’un rôle ou d’un poste si on s’isole soi-même qui plus est après avoir voulu partager sur un sujet aussi sérieux ! Je conclurai en disant que ce personnage confond solitude et isolement que chacun peut ressentir s’il ne fait pas l’effort, non seulement de partager mais aussi de donner une suite logique à chacun de ses faits et gestes. Faire acte de procrastination, de négligence ou de manque de respect envers soi-même ou envers les autres ne permettra en aucun cas de se sortir d’un isolement directement ou indirectement mérité (il y a des exceptions je le concède !) et de ce fait ressentir un sentiment de solitude devenue alors maladif.


Un lieu de recueillement, propice à la réflexion…Savoir se ressourcer…


Je reste à l’écoute, je donne et je partage au quotidien, mes amis se battent aujourd’hui pour réussir chacun à leur manière, je les accompagne tant que faire se peut dans leurs démarches et les conseille quand il m’est possible de le faire, je transmets mon savoir aussi qui parfois les aide, je les soutiens quand ils sont dans l’erreur et les guide afin qu’ils s’en rétablissent plus vite, bref j’évite moi-même de me plonger dans la solitude en les en sortant tout simplement… DM

This post is also available in : Anglais, Espagnol

10 réflexions au sujet de « Le manager et la solitude »

  1. Pas cool que ce gars n’ait jamais pris le temps de te répondre, à quoi bon essayer de communiquer sur un sujet aussi important alors ?

    Et puis, ne pas répondre à un commentaire sans intérêt, je peux encore le concevoir mais la pertinence de tes propos mérite grandement que l’on s’y attarde, je pense que ce gars n’a pas saisi sa chance de partager avec la richesse d’un échange de cette qualité.

  2. My spouse and I stumbled over here by a different web address and thought I should check things out.
    I like what I see so i am just following you. Look forward to exploring your web page repeatedly.

  3. I will be grateful if you continue this in future. Lots of people will be benefited from your writing.

  4. This is a really good read for me, Must admit that you are one of the best bloggers I ever saw.Thanks for posting this informative article.

  5. Je crois qu’un manager est inévitablement plongé dans la solitude s’il veut pouvoir s’occuper de tout ! Et d’ailleurs on se rend compte parfois même que malgré ce sacrifice, on ne parvient pas à tout gérer ! En tout cas bravo pour ton style qui me plait beaucoup, j’espère échanger avec toi bien plus que par ce blog déjà bien dynamique !!! Merci

    • Bonjour Mikael, merci pour ta visite;
      Je pense que tu es de ce côté de la barrière :-) Alors en effet je pense qu’il est à prévoir dans cette quête de réussite (ou de survie à notre époque) un recueillement permettant de satisfaire à certains besoins de l’entreprise.
      Si par ailleurs il est observé une notion de sacrifice, alors je pense qu’il est temps de se remettre en question pour savoir quelle issue donner à son « bébé » ! Je n’aime pas je te l’avoue ce terme de « sacrifice », J’ai pu observer pendant mes 20 ans de direction de nombreuses périodes « délicates » comme je l’évoque dans mon article, souvent indépendantes de ma volonté et c’est pourquoi je n’emploie pas ce terme ! J’opterai plus positivement pour le mot « obligation » qui à la différence du « courage » ne nécessite qu’un prise de conscience des priorités à gérer sans faire intervenir la force de réagir ou d’intervenir propre à chacun et parfois pas suffisants pour subvenir à ses besoins…
      Ce sujet pourrait donner lieu à un débat intéressant il me semble à l’occasion de mes brunchs technologiques (cf http://www.acd-inc.fr) Pourquoi pas organiser ça avec moi Mikael ? ça me donnera l’occasion ainsi de répondre à ta dernière phrase :-)
      Avec plaisir en tout cas…

  6. Et si le manager se devait de s’isoler systématiquement pour optimiser son affaire ? Ce que tu dis est totalement vrai, comment rester efficace si on ne prends pas le temps de travailler dans la solitude pour ensuite mieux partager ses idées et ses projets ? Je sens dans tes expressions une grande richesse de management, j’aimerai provoquer une rencontre à l’occasion des « Brunchs technologiques » que j’ai cru entrevoir sur http://www.acd-inc.fr ! Merci pour ton retour David.

  7. J’adore votre point de vu et si ce texte a pu créer quelque part en chacun de nous, des multiplicateurs d’influence, cette amitié tellement enrichissante entre vous-mêmes et votre solitude, de nombreuses personnes en profiteront pour leur propre individualité et leur propre créativité. Le retrait sur soi pour être plus présent avec soi-même.
    Le besoin de se recueillir pour se faire de la place.
    Rechercher la paix entre ses différents « moi ».
    Le silence intérieur fait de Présence.
    Accepter sa vulnérabilité et reconnaître que l’on peut dépendre des autres.
    L’intimité avec soi-même qui permet de s’ouvrir aux autres.
    L’harmonie des diverses parties de soi
    Merci de nous faire partager votre passion

    • Merci Marie, Jolie interprétation de mes propos, j’apprécie beaucoup, nous en discuterons plus encore prochainement quand je détaillerai un peu plus cette notion de silence intérieur et d’harmonie des diverses parties de soi, notamment une notion très développée en Qi-Gong et qui apporte beaucoup en terme de concentration en pratiquant l’apnée :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>