Technique de la carpe !

Une des pratiques respiratoires rencontrée dès lors que vous souhaitez aller encore plus loin, que ce soit dans un temps de STA ou en DYN et plus sérieusement encore en profondeur se trouve être la « Carpe ». Cette méthode doit son nom au poisson qui fait ce mouvement particulier pour s’oxygéner en surface… Le principe essentiel est d’essayer d’emmagasiner le maximum d’air additionnel en insufflant par petits mouvements répétitifs forcés avec la bouche (comme un poisson) quelques bouffées d’air supplémentaires qui viennent s’ajouter à votre capacité vitale initiale. L’exercice n’est pas si simple qu’il y paraît, voire même dangereux dans certains cas. Il doit être pratiqué, progressivement, de manière à bien en ressentir les effets positifs et éliminer les sensations négatives si elles se produisent. Au départ, les exercices peuvent se faire à sec, pendant vos échauffements, sans forcer. Au fur et à mesure d’une certaine maitrise acquise, vous pouvez commencer à prendre de plus en plus d’air jusqu’au moment où vous sentirez qu’il est inutile de forcer. Alors c’est à ce moment que vous pourrez mettre en pratique et comparer vos performances avec et sans cette méthode. Pour ma part, je suis venu très tard à cette pratique que j’utilise plus comme un effet de concentration supplémentaire avec « l’idée » malgré tout que ça me sert à quelque chose. En revanche, je ne peux pas dire réellement que j’ai pu augmenter mes performances maximales puisqu’elles datent toutes d’avant l’utilisation de cette méthode :-) J’ai essayé de faire une apnée STA en l’utilisant mais la sensation n’est pas idéale pour le moment, je me contente donc de continuer mes STA comme auparavant.


Quelle amélioration obtenir ? La technique de la carpe, en augmentant votre capacité vitale, permet d’améliorer les temps d’apnées à priori mais ces données sont variables en fonction des individus. Actuellement, la majorité des compétiteurs sont des adeptes de la carpe.


La carpe en apnée statique. Comme je vous l’explique plus haut, la tension créée par cette méthode ne me donne pas envie pour le moment d’en abuser, bien que certains recommandent de l’utiliser à partir d’apnée statique de plus de 5mn, je dépasse régulièrement les 6’45″ sans l’utiliser ! Si mes envies un jour me conduisent à participer à quelques compétitions, il sera toujours temps pour moi de consacrer plus de temps à cette méthode. Cette technique demande véritablement un apprentissage et une accommodation physiologique.


La carpe et la profondeur. Pour toutes les techniques en profondeur, l’augmentation du volume pulmonaire permet d’améliorer vos performances, toujours à partir du moment où vous souhaitez aller encore plus loin ! Lors de mes dernières descentes entre 30 et 50 mètres, je n’ai pas eu besoin de pratiquer cette technique, mes futurs déplacements et projets en eaux profondes laissent présager de l’utilisation sérieuse de cette pratique, je reviendrai sur mes sensations obtenues au moment opportun.


Pratique :-) Il convient d’adapter votre corps aux modifications engendrées par cette méthode, dès lors que vous commencez à éprouver le besoin de l’utiliser, il faut démarrer progressivement comme dans toute méthode de stretching, commencer à habituer votre corps aux distorsions par des exercices de positionnement assis, debout puis en mouvement. Par exemple après plusieurs entrainements avec deux mouvements de carpe par exemple, augmentez d’un mouvement supplémentaire et laissez de nouveau votre corps s’habituer etc. Pour obtenir un rendement efficace, une fois votre inspiration normale effectuée, (la bouche grande ouverte et le plus rapidement possible), vous devez bloquer l’air au niveau de la glotte, (geste qui s’obtient naturellement quand vous faites en sorte de ne pas laisser l’air s’échapper quand vous ouvrez la bouche) puis vous devez essayer de « happer » des bouffées d’air en bloquant votre langue sur le palais en faisant vos petites inspirations et fermant la bouche à chaque fois pour emmagasiner l’air ainsi obtenue en plus de l’air du départ. Si le sentiment d’inconfort est présent, c’est que vous avez trop forcé, c’est à ce moment que cela peut être éventuellement dangereux et provoquer des lésions pulmonaires importantes. Respectez votre corps à la recherche de vos propres limites, sans copier sur votre voisin et sans vouloir toujours obtenir un résultat supplémentaire si vous n’y trouvez pas le plaisir :-) à bientôt… David Mesmacque Démonstration du mouvement de la carpe avant une apnée Statique…

This post is also available in : Anglais, Espagnol

6 réflexions au sujet de « Technique de la carpe ! »

  1. David, j’essaye cette technique qu’un ami m’a montré, mais je n’améliore rien et au contraire, ça me met mal à l’aise, qu’en penses-tu ? Bravo pour ton site vraiment génial :-)

    • Bonjour Karen, bien que t’ayant répondu en mp, j’en fais un résumé ici pour le visiteurs :-)

      Il m’est toujours difficile d’interpréter ce genre de commentaire, je ne sais pas comment ton ami t’a fait travailler mais j’explique bien dans cet article qu’il ne faut pas forcer, que cette technique doit devenir un complément mais jamais une nécessité !
      J’ai vu de nombreux compétiteurs user de cette méthode systématiquement sans la travailler, sans y réfléchir plus que ça alors même que c’est une des techniques les plus importantes à développer avec sérieux si tant est que l’on veuille l’utiliser.

      J’ai également vu des non compétiteurs l’employer sans évolution ni étude précise du résultat engendré ! Ce qui est encore plus aberrant mais aussi devient dangereux !

      Alors, le petit conseil ici que je peux te donner, c’est de faire un seul mouvement de carpe (une fois de temps en temps mais surtout pas systématiquement), comme si tu ne sentais rien, dans quelques semaines tu en feras deux et ainsi de suite.

      Amuse-toi bien, c’est l’essentiel, merci pour ton contact bien sympathique, tu es la bienvenue.

  2. Bonjour,

    Pouvez-vous me dire si cette appellation vient de la ressemblance entre la bouche du poisson et les mouvements de lèvres qu’effectue l’apnéiste ?
    Encore une belle vidéo….

    • Bonsoir Marie,
      En fait cette appellation vient du fait que les carpes font ce mouvement en surface. Le nom de technique du Betta splendens aurait été encore plus joli :-)
      Le Betta Splendens est le fameux poisson combattant du Siam que l’on voit souvent en aquariophilie tellement ses couleurs ne laissent pas indifférent !
      Et le mouvement de la bouche en surface est le même :-)
      En effet de la famille des labyrinthidés, il possède un labyrinthe qui lui permet de venir respirer l’air en surface…
      Voila pour une petite introduction au monde des poissons :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>